Travail d’écriture: Toutes les femmes qui sont en moi. 6/20

Travail d’écriture, que trouverez vous dans cette rubrique ? Parfois certains ouvrages de spiritualité ou de psychologie proposent des travaux d’écriture a effectuer tout du long ou parfois après une lecture j’éprouve simplement moi meme le besoin de travailler dessus. C’est donc le résultat de ces élucubrations plumesques que vous trouverez ici. xD

Nous poursuivons notre cheminement au travers de mon travail d’écriture autour du livre  » Toutes les femmes qui sont en moi  » de Dominique Christina. Si ce n’est pas encore fait, je vous invite a lire le premier article autour de ce thème afin d’en apprendre plus sur cet ouvrage mais aussi la façon donc je me suis appropriée le travail d’écriture que j’ai fais autour de chaque archétype. Aujourd’hui abordons  » La femme aux sortilèges. ».

« Sorcière, ne l’as tu pas toujours été un peu, bien que tu lui préfères le nom de prêtresse ou de guérisseuse. Qu’importe l’étiquette, tu es reliée a la terre, a l’univers, cela fait partie de ton essence. C’est un chant qui t’appelle, un chant qui t’a toujours appelé. Un chant que tu chéris, un chant dont tu te sens bénis, mais pourtant il n’est point ce qui te défini. Tu es ta propre magie, ta propre religion est ta propre vérité, ta réalité est celle que tu te créer. Au bûcher, disait-on a une certaine époque pour les gens comme toi, aujourd’hui encore l’on te pointe du doigts juste par ce que tu es toi. Il en a toujours été ainsi, car tu es différente, étrange, insaisissable, non conforme aux exigences d’une société pleine de décadence et sur la pente descendante. Oh ils ont raison de te craindre, car tu veux la perte de cette idéologie qu’ils ont fait leur. Tu es la mouvance du changement, la vague, les tremblements et l’émergence d’un monde nouveau. Ils ont des croyances et toi tu as la foi. Tu incarnes les vents ancestraux venus se rappeler a des peuplades se croyant désormais trop évolués pour s’incliner humblement devant eux. Tandis que tu t’éveilles, tu portes ta lumière sur les autres afin qu’a leur tours ils se souviennent, non par de leur infériorité mais de ce qui est. Ce tout empli de mystères qui te fait vibrer. Ah femme aux sortilèges, sois comblée de t’être libérer de cette société a laquelle tu n’as rien a envier, et puisses tu etre remercier pour ton authenticité. « 

A bientôt sur LuminaDark: Entre ombres et lumières.

Publicité

2 commentaires sur “Travail d’écriture: Toutes les femmes qui sont en moi. 6/20

  1. Peut-être que j’y vais fort, pourtant j’aurais tendance à dire que ça pourrait vraiment être ton « chant » ce texte ! En tout cas, c’est mon ressenti. Ne me demande pas pourquoi car les autres étaient déjà réussis, et portaient en eux beaucoup d’émotions, de beaux messages et de prises de conscience etc, mais celui-ci, j’ai presque l’impression de te voir le réciter dans un espace dégagé au coeur d’une forêt, en pleine lumière, et les cheveux au vent. ^^ Ne cherchons pas à comprendre. 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s