Travail d’écriture: Toutes les femmes qui sont en moi. 10/20

Travail d’écriture, que trouverez vous dans cette rubrique ? Parfois certains ouvrages de spiritualité ou de psychologie proposent des travaux d’écriture a effectuer tout du long ou parfois après une lecture j’éprouve simplement moi meme le besoin de travailler dessus. C’est donc le résultat de ces élucubrations plumesques que vous trouverez ici. xD

Nous poursuivons notre cheminement au travers de mon travail d’écriture autour du livre  » Toutes les femmes qui sont en moi  » de Dominique Christina. Si ce n’est pas encore fait, je vous invite a lire le premier article autour de ce thème afin d’en apprendre plus sur cet ouvrage mais aussi la façon donc je me suis appropriée le travail d’écriture que j’ai fais autour de chaque archétype. Aujourd’hui abordons  » La femme guerrière. »

 » Ah femme guerrière, au repos tu es tel l’eau qui dort mais gare a celui qui ferait de toi un volcan en ébullition. Calme et docile, tu en as l’air, mais intérieurement tu bouillonnes parfois si fort que tu ne peux te contenir. Tu n’es pas de tout les combats, tu jauges l’ennemi, tes batailles sont mûrement choisies et réfléchis. Tu aimes tant cette paix, tu chéris tant cette tranquillité. Mais il suffit d’un petit rien de trop pour que tu t’emballes et que le sang dans tes veines deviennent lave incandescente ! Quand il s’agit de défendre tes proches ou de guerroyer contre l’injustice, il s’en vient quelque chose de presque sauvage en toi. Envolée belle maîtrise, dissipé calme apparent … La brise de douceur laisse place a la tempête, l’eau paisible se transforme en mer déchaînée . Non tu n’es pas clairement pas de toutes les guerres, mais quand tu t’engages c’est pour triompher. Pas de quartier et mort a l’ennemi. Du moins l’as tu été pendant si longtemps que tu ne sais plus quand cela a commencer, mais aujourd’hui tu tends a te contrôler, a te tempérer. Meme quand tu voudrais hurler ou te joindre a la mêlée, tu te drapes dans ta volonté de trouver une paix durable et tu apprends a maîtriser cette ardeur qui parfois encore te gagne. Mais qui a dit que la douceur n’était point une arme redoutable ? Tu as peut etre ranger le mordant de tes paroles et calmer tes nerfs, mais il n’en reste pas moins que la battante en toi ne déclarera jamais forfait. Quand elle s’engage c’est toujours pour triompher ! Ah femme guerrière merci d’animer ce feu en moi qui me permet de me lever contre l’injustice et la haine, quand bien meme je manie désormais la lumière et l’amour, de moi je promets que tu seras toujours fière ! « 

A bientôt sur LuminaDark: Entre ombres et lumières.

Publicité

Un commentaire sur “Travail d’écriture: Toutes les femmes qui sont en moi. 10/20

  1. Re coucou mademoiselle,

    La femme guerrière sait choisir ses combats, elle ne perd clairement ni temps ni énergie dans des affrontements inutiles. ^^ Par contre, les combats choisis sont menés de front jusqu’à ce que victoire(nt) s’en suive(nt). 😀 Oui, j’ai un peu modifié, ça reste entre nous. 😉 Mais bon, on sent bien (et tu le dis toi-même) que tout ça a changé. Pour le mieux pour toi, j’ose l’espérer. ^^ Tout ça pour dire que ton texte est réussi comme toujours.

    Gros bisous

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s