Travail d’écriture: Toutes les femmes qui sont en moi. 12/20

Travail d’écriture, que trouverez vous dans cette rubrique ? Parfois certains ouvrages de spiritualité ou de psychologie proposent des travaux d’écriture a effectuer tout du long ou parfois après une lecture j’éprouve simplement moi meme le besoin de travailler dessus. C’est donc le résultat de ces élucubrations plumesques que vous trouverez ici. xD

Nous poursuivons notre cheminement au travers de mon travail d’écriture autour du livre  » Toutes les femmes qui sont en moi  » de Dominique Christina. Si ce n’est pas encore fait, je vous invite a lire le premier article autour de ce thème afin d’en apprendre plus sur cet ouvrage mais aussi la façon donc je me suis appropriée le travail d’écriture que j’ai fais autour de chaque archétype. Aujourd’hui abordons  » La femme qui hurle. » Un texte difficile, mais l’essence meme de l’honnêteté.

« Ah femme qui hurle, point de haine n’habite tes cris, seulement une profonde tristesse .. Celle la meme qui tant de fois a voulue m’étreindre, déferlant sur moi telle une vague suffocante menaçant de tout emporter sur son passage, s’essayant a me noyer dans le processus. Pourtant qu’importe le nombre de fois ou elle porta ses attaques, jamais je n’ai trépassée devant elle. Les vagues sont devenues des larmes s’écoulant de moi a coup d’inondations, qui finissaient par se tarir plus vite que ce qui les alimentait n’avait mit de temps a mûrir. Je n’ai jamais été prompte a me morfondre, je suis de celles qui se relèvent, trouvant toujours une bonne raison d’avancer, par ce qu’il le faut, par qu’il ne peut en etre autrement. Marche ou crève. Mais cette force, cette hargne, qui m’empêche de couler je crains parfois qu’elle ne me rende dure envers ceux qui se laissent envoûtés par le chant suave et attirant de la mélancolie. Celle qui vous berce tendrement jusqu’à devenir une amie familière, se mouvant en votre cœur puis en votre esprit avant d’en devenir le geôlier que l’on nomme dépression. Il ne me semble pourtant point que je manque d’empathie, je verse volontiers quelques larmes pour autrui, m’émouvant sans mal de leurs douleurs … Mes les reproches s’en viennent d’ailleurs, quand ils restent a terre et s’enlisent dans ce que j’appelle l’auto-apitoiement. J’aimerais ne pas penser ainsi, mais il est difficile de comprendre ces autres qui ne réagissent pas comme moi … est ce meme possible ? Les aimer, les soutenir, facile. Mais accepter qu’ils refusent de se battre, qu’ils rendent les armes, alors que tant d’autres n’ont pas eut la chance de pouvoir lutter … Arg incompréhension, traîtresse qui enserre mon cœur, peut etre es tu bien ce qui me donne plus envie de hurler que la tristesse elle meme , et qui sait si ce n’est pas en cela que je puise ma force ! Ah femme qui hurle, merci de ne jamais m’avoir permis de me complaire dans les méandres de la douleur et d’avoir fait que toujours, malgré mes yeux humides et la boule en mon cœur, j’ai repris la route, pour ne jamais me perdre sur les chemins escarpés des ténèbres brumeuses du mal etre. Oh oui merci de me permettre de toujours choisir la lumière aux ténèbres !!! « 

A bientot sur LuminaDark: Entre ombres et lumières.

Publicité

Un commentaire sur “Travail d’écriture: Toutes les femmes qui sont en moi. 12/20

  1. Coucou mademoiselle,

    Très belle approche et honnête par rapport à tes ressentis qui ne sont possiblement pas simples à regarder en face (quand tu dis que tu crains que ça ne te rende dure etc). On dit toujours qu’il est difficile de comprendre ce que l’on ne vit pas/n’a pas vécu soi-même (vu l’allusion au fait de ne jamais t’être perdue. ^^). Peut-être l’incompréhension vient-elle de là ? Nous sommes tous différents, uniques, personne ne réagira de la même façon. Ca dépend de tant de facteurs dont le vécu personnel de la personne qu’il est difficile de tout saisir. :/ Malgré l’incompréhension et ta propre vision des choses, tu ne manques pas d’empathie et c’est là une différence très importante qui fait grandement défaut de nos jours. Très belle conclusion, j’espère pour toi qu’elle continuera à jamais. 😉

    Gros bisous

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s