Pensées limitantes, peurs et échec.

Aujourd’hui, je veux vous présenter trois illustres briseurs de rêves et destructeurs de liberté ! Vous les présenter, étant un bien grand mot vu qu’assurément vous devez déjà les connaitre intimement, mais nommons les pour le plaisir: Pensées limitantes, peurs et échec. Apprenons maintenant a mieux les connaitre.

Ouvrons le bal avec les pensées limitantes. Pour faire simple, sachez que nous devenons ce que nous croyons êtres ! Nous entendons tous et toutes, régulièrement, la petite voix pernicieuse de notre esprit qui nous dit que nous ne sommes pas assez bien, que nous n’y arriverons jamais, que nous ne pouvons pas faire ceci ou cela … Et comme si ce n’était pas assez, il y’a les voix de nos familles, de nos proches et moins proches, celle de la société. Tout le monde a son mot a dire sur ce que nous sommes et ne sommes pas, ce que nous pouvons accomplir ou non .. Mais la vérité c’est qu’aucune de ces voix ne détient la vérité… enfin jusqu’au jour ou nous en faisons notre vérité et quand nous venons a y croire nous devenons cette vérité ! Vous seul devriez avoir le pouvoir de décider qui vous êtes, ce que vous êtes ou non capable d’accomplir, ce qui vous défini ou non .. Ne céder ce pouvoir a quiconque sous peine de vous perdre ! Vous n’êtes pas vos pensées, vous n’êtes pas ce que les autres pensent ou disent de vous, vous êtes seulement ce que vous décidez être. Quand vous l’aurez compris alors vous aurez le pouvoir de changer votre vie. En clair, a mort les pensées limitantes.

S’en vient la peur et l’échec. Soyons clair, peur et échec, nous en sommes les créateurs. Combien de fois ne faites vous pas ce dont vous avez envie, ou n’écoutez vous pas votre intuition, a cause de la peur ? Peur de ce qu’il pourrait advenir. Peur d’échouer. Peur de ne pas en etre capable. Peur du regard des autres. Pourtant peurs et échecs ne sont que des chimères, des constructions mentales , qui nous retiennent et nous briment. Pensez y: Le petit enfant n’en est pas la victime lui. L’on ne lui a pas encore appris a avoir peur, a redouter l’échec. Bien heureux qu’il est, car imaginez un peu qu’assis sur son petit derrière, bien a l’abris dans son transat ou sur les genoux de maman, jamais il ne se décide a se lever, ancré dans la peur de ce qui pourrait lui arriver. Ou qu’adviendrait-il quand lors de ces premiers pas il chute si il voyait cela comme un échec, une fin en sois, et que jamais il ne recommence. Non, pour lui toutes est expériences. Il suit ce que lui dit son cœur. Et ce dernier lui dit, « n’ais pas peur, lances toi » ou alors « ce n’est pas grave, essais encore ». Et ce petit bout de vie, en pleine expérience des choses, se moque bien de savoir de quoi il a l’air tandis qu’il trébuche encore et encore, il a la certitude qu’il finira par y’arriver et quand enfin il y parvient, sa joie transcende son visage. Cette fierté de l’avoir fait, elle nous est accessible a tous, si tenter que nous refusions de céder a la peur. Si tenter que nous nous rappelions que la seule manière d’échouer c’est d’abandonner.

De plus l’échec cet excellent, et pourtant si mal aimé, professeur est un merveilleux indicateur de réussite. Si ça ne demande pas de travail, de courage, de persévérance, alors vous n’êtes pas aller assez loin de votre zone de confort. L’échec est créateur … Créateur de volonté, de détermination et de maîtrise. L’ego n’aime pas l’échec, mais bonne nouvelle vous n’êtes pas votre ego. N’ayez pas peur de l’échec, faites en un allié, appréciez le pour ce qu’il est, une chance de vous améliorer, une chance d’apprendre .. Oui, l’échec est une chance. La chance de recommencer mais en mieux. Autorisez vous a échouer autant de fois que nécessaire et alors quand viendra la réussite elle sera si éclatante que vous remercierez toutes ces erreurs qui l’ont rendus meilleures. En clair aimons l’échec. ( Pas trop quand meme hein. xD )

Je conclurais avec un petit conseil pour illustrer tout ça: Si vous vous trouvez en bas d’une montagne et que vous regardez le sommet, votre mental aura vite fait de vous décourager avec ses petites créations favorites: La peur, les pensées limitantes…  » C’est bien trop haut, jamais tu n’y arriveras …  » Mais si vous le feintez en y allant palier par palier, en prenant le temps de vous reposer, de vous renforcer, entre chaque étape alors la certitude est qu’a un moment ou un autre vous atteindrez le sommet. Rien ne sert d’être presser, ce qui doit etre sera et toute chose arrive a point nommé a qui sait attendre. La précipitation est maîtresse de frustration. Prenez le temps de réaliser vos rêves, il n’y’a pas de date butoir, le chemin compte tout autant que l’arrivée. Prenez y du plaisir, vivez le a fond, savourez le, sinon a quoi bon ! Quand a mister mental, qui fera tout pour vous maintenir dans sa zone de confort chéri, pas la peine de lutter contre lui, laissez le donc ruminer tout seul dans son coin et vous installez vous confortablement dans votre bulle avec vos alliés, j’ai nommée: La motivation, la visualisation, la loi de l’attraction et l’action. Vos rêves n’attendent que vous, personne ne va les réaliser a votre place … A quoi bon en rêver si c’est pour ne pas les concrétiser ? Notre vie sert justement a matérialiser ce dont nous rêvons ! Embarquez vous dans la plus belle des aventures, etre pleinement vous, vous l’ignorez peut etre mais vous n’attendez que ça depuis l’aube de votre vie. Il est temps maintenant, alors on y va ?!

Délestez vous de ces poids morts dont vous n’avez pas besoin: Peurs, pensées limitantes et autres acolytes. Soyez qui vous choisissez d’être, rien de moins. Soyez qui vous voulez etre, rien de plus. Sur ce, je vous dis a bientôt sur LuminaDark: Entre ombres et lumières.

Publicité

Un commentaire sur “Pensées limitantes, peurs et échec.

  1. Bonsoir mademoiselle,

    Tu as bien amené et traité ton sujet. ^^ Tes réflexions sont toujours aussi pertinentes et intéressantes à découvrir. Elles poussent et encouragent à aller dans la bonne direction, dirons-nous. 😉 Tu sèmes pistes et idées, aux gens de les employer à leur guide.

    Tout le monde a son petit mot à dire sur ci ou ça, et si on se laisse avoir, c’est la spirale infernale. Ce n’est pas forcément facile pour tous de s’en détacher (surtout de nos jours où les réseaux et l’entourage peuvent avoir une emprise plus ou moins importante) mais tout le monde peut y arriver graduellement.

    Ton exemple de l’enfant qui apprend à marcher est très bon et illustre à merveille le message que tu veux faire passer. 🙂 Tout comme ton conseil qui démontre bien les faits aussi. ^^

    Voilà, l’échec c’est bien, ça peut être être bénéfique et créateur, mais avec modération sinon ça finit par faire de gros dégâts (quand le créateur devient destructeur, ça rigole tout de suite moins. xD) pas toujours si réversibles qu’on le croit.
    Comme pour tout, il faut un juste milieu. ^^ Ne pas se limiter d’emblée mais ne pas foncer tête baissée non plus. Tout est une question d’équilibre. Après c’est sûr, il faut prendre le temps de le trouver. ^^ Mais bon, pour la majorité des choses il faut du temps, alors pourquoi pas pour ça aussi ? 🙂

    Gros bisous

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s