L’influence ou le piège de la transmission.

« Un maître spirituel authentique n’a rien a enseigner au sens conventionnel du terme, rien a vous donner ni a vous remettre ressemblant de prés ou de loin a de l’information, des croyances, ou des règles de conduite. Un tel enseignant n’aura pour seule fonction que de vous aider a éliminer ce qui vous sépare de votre vérité, de votre nature véritable, de ce que vous savez déjà au fond de votre etre. »

Eckhart Tolle.

Bonjour tout le monde, si je vous partage cette citation en début d’article ce n’est pas pour rien. Elle me ramène a des questionnements que je me pose régulièrement. J’ai beau sans cesse vous dire que ce que j’écris ici n’est que le reflet de ma vérité, de mes expériences, vous encourageant a découvrir ce qui vous correspond, j’ai toujours peur de créer, pour certain(e)s, des attentes et donc une quelconque influence quand a leurs propres perceptions de ce qu’ils vivront.

Il serait facile de se dire que seuls ceux qui y consentent se laissent influencer, mais a dire vrai l’influence c’est bien plus pernicieux que cela. Cela se faufile discrètement et bien souvent l’on n’a meme pas conscience de s’être « laisser » influencer. Le mieux serait probablement que tout a chacun construise sa propre vérité et ses propres expériences avant d’aller voir ce qui se passe chez les autres, mais il s’avère que ce n’est pas aussi simple pour tout le monde. Certains ont besoin d’être « guider » ou tout du moins un peu aiguiller. Puis ne rien partager, ne rien transmettre, n’est ce pas prendre le risque de se couper d’un enrichissement personnel, d’une possible évolution de nos propres cheminements, et donc s’enfermer dans un genre de dogmatisme ?

Ajoutons que si les personnes bienveillantes cessent tout partage dans la crainte d’influencer les autres, ne restera plus alors que des personnes bien moins intentionnées. Les personnes perdues ou plus prompte a se laisser influencer se retrouvant donc a leur « merci ». C’est un questionnement complexe dont nous pourrions débattre longuement et c’est ce qui me freine majoritairement a me lancer dans les accompagnements individuels, je le fais déjà de manière occasionnelle ça et la, mais je ne le propose pas de manière officielle dans cette crainte d’influencer l’autre. Je ne veux pas etre a l’origine d’un quelconque dogme ou de quelconques attentes que ce soit. Tout doit etre question d’équilibre ?!

Il doit bien avoir une ligne entre la transmission et l’influence, le soucis étant qu’elle est sans doute fort mince. Le filet de sécurité (Un peu redondant voir barbant.) consistant a répéter encore et encore que mes partages ne sont que les reflet de ma vérité et de mes expériences s’avère t’il suffisant pour éviter les risques de dérives auxquelles j’essaie de me soustraire ? Comment répondre a mon envie d’aider les autres sans craindre de franchir la mince frontière qui sépare la transmission de l’influence .. Car après tout un simple conseil lui meme n’est-il pas une forme d’influence, ou encore ne nous influençons pas tous régulièrement de par nos simples manières d’êtres ?

S’en sera tout de ces questionnements, du moins pour aujourd’hui ! N’hésitez pas a me fait part de vos propres réflexions a ce propos dans les commentaires et moi je vous dis a bientôt sur Luminadark: Entre ombres et lumières.

Publicité

2 commentaires sur “L’influence ou le piège de la transmission.

  1. Je comprends tout à fait tous tes questionnements ! L’influence est souvent inconsciente (Je le vois de mon côté, plus j’entends quelque chose plus je l’intègre de façon inconsciente.)
    Je pense que le rôle des enseignants est toujours de transmettre mais toujours comme tu le fais en parlant de leur recherche et de leur vérité et de donner
    Les clés pour justement que les personnes qui les suivent puissent faire ce travail personnellement, d’eux même. Et de faire de la prevention.
    Mais c’est une sacré réflexion que tu poses là !

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour, merci pour ce retour. 🙂 C’est tout a fait ça, il suffit parfois de suivre quelqu’un régulièrement et a un moment on peut en venir a se questionner sur le « oh final ça vient de moi ou de l’autre ça ? » Nous partageons la meme vision d’en « enseignant » spirituel, mais c’est vrai que parfois je crains que la ligne ne soit trop flou. Après tout comment savoir ou se termine la transmission et ou commence l’influence ? En tout cas merci pour cet échange, c’est toujours très appréciable. ^^

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s