Avis livresque: « Gnose et Gnostiques » de Roland Hureaux.

Avis livresques, que trouverez vous dans cette catégorie ? Ici je vous parlerais des divers livres que je peux, ou que j’ai pue, lire au niveau spirituel, ésotérisme, parfois psychologie etc. Je ne vous parlerais que des ouvrages qui m’ont plu ou aider car je ne vois pas l’intérêt de véhiculer de la négativité envers le travail d’une autre personne.

Coucou tout le monde, de retour pour un nouvel avis livresque. Au programme du jour, je vous propose de découvrir le livre « Gnose et Gnostiques », de Roland Hureaux, dont vous trouverez le résumé et la couverture ci dessous.

« La gnose constitue un des phénomènes les plus fascinants de l’histoire des idées. Elle est apparue sous le Haut-Empire romain (Ier-IIe siècle), période brillante et inquiète, qui voit aussi l’essor du christianisme. Les gnostiques, Basilide, Valentin, Marcion, prêchent des doctrines étranges se présentant comme une connaissance secrète (gnose) que Jésus-Christ aurait transmise à ses proches. Christianisme philosophique ou sulfureuse contrefaçon ? Sagesse élevée ou charlatanisme ? Religion sui generis ou maladie infantile du christianisme ? Ultime expression de la philosophie grecque ou anticipation de l’existentialisme ? Vecteur d’influences juives ou au contraire rejet du judaïsme? La gnose garde une partie de son mystère. Née en Orient (Syrie, Égypte), répandue à Rome, dénoncée par les Pères de l’Église (saint Irénée, Tertullien), elle connaît peut-être son sommet aux confins de l’Empire perse avec Mani dont la doctrine, le manichéisme, se répand jusqu’en Chine et pourrait avoir inspiré le bouddhisme.Depuis la fin des cathare, dernier avatar de la gnose européenne, celle-ci se survit par des traditions initiatiques (franc-maçonnerie, théosophie), des lignées de maîtres spirituels qui s’en réclament et des influences diffuses sur la littérature, particulièrement romantique, la musique, la philosophie. Par son rejet radical du monde réel ou sa volonté d’émanciper l’esprit des contraintes de la condition charnelle, le mode de pensée gnostique imprègne à bien des égards la culture contemporaine.Sur un sujet complexe et controversé, l’auteur présente, dans une perspective historique, une synthèse claire, vivante et équilibrée. »

Une critique un peu complexe dans le sens ou il y’a du bon et du nettement moins bon. Je n’aime pas donnée d’opinion négative, donc je me contenterais de citer les « faits » bien que ceux ci restent propre a l’interprétation que j’en ai faite. Les points positifs pour commencer: La plume de l’auteur est fluide, le vocabulaire reste simple malgré quelques mots propres a la théologie ici et la. Rien d’insurmontable avec un bon dictionnaire. Le livre comporte un nombre d’informations très appréciables sur les divers courants de la gnose des origines jusqu’à nos jours. Bien qu’attention a certains mouvements, qu’ils classent dans la continuité de la gnose, mais qui au regard de ce que nous en savon n’ont pourtant rien de commun, c’est donc la le seul point de vue de l’auteur ! ( Franc Maçonnerie, New Age, Théosophie. )

Les points noirs maintenant, tout ce qui n’est pas Juif ou Chrétien se semblent guère trouver grâce aux yeux de l’auteur ! De la neutralité est ce trop demander ?! Les pro Chrétien m’agacent autant que les anti-Chrétien, un peu d’objectivité voila ce que je demande quand je lis un livre … Bref il ne jure que par le Christianisme, les merveilleux pères de l’église, plein d’intelligence alors que les gnostiques étaient limites des simples d’esprits a qui ils collent tout les vices, car cela nous vient des textes des pères de l’église. Hum hum les pères de l’églises étaient des anti-gnostiques donc leurs détracteurs, si nous allons lire les détracteurs des débuts du Christianisme vous y trouverez pour décrive ces braves Chrétiens des termes tels que: Cannibalisme, sacrifice humain, inceste etc Mais vu que c’est écrit par des anti-Chrétiens l’on ne le retient pas, donc faisons la meme chose quand il s’agit d’autres mouvements de croyances merci bien. D’autant que dans les textes gnostiques, bien qu’ils soient peu nombreux, qui nous sont parvenus, nous n’avons nul mention dans leurs pratiques de ce que leur reprochaient ces bon pères de l’église.

A noter également que quand l’auteur diverge de son sujet d’origine, il semble alors très mal connaitre ce qu’il aborde: Théosophie, New Age et autres courants … Il mélange un peu tout, en oubli la large diversité etc. En clair l’amalgame facile est au rendez vous et puis le truc bien agaçant pour une Vegan telle que moi :D, c’est qu’il jette régulièrement le mot végétarien comme si c’était une insulte suprême. o.O J’ai tenue bon malgré tout, car je le redis la somme du travail sur la gnose est bel et bien présente tout comme les informations intéressantes a en extraire, mais si tout le livre avait ressembler aux deux dernières pages, j’aurais fuie sans demander mon reste ! Homophobie explicite avec des propos sur les relations entre deux personnes du meme sexe qui ne seraient pas naturelles, délire autour d’un pseudo complot des gnostiques modernes a la tete du monde .. Bref les deux dernières pages sont littéralement a brûler ! Bon pour la critique neutre on repassera je sais ..

Tout ceci n’étant que mon avis je vous invite bien entendue a vous faire votre propre opinion. J’ai essayée tant bien que mal de ne pas dénigrer le travail de l’auteur et l’être humain derrière, mais bon quand on ne partage pas les mêmes valeurs et la meme vision, c’est pas toujours chose aisée. Si vous avez lu ce livre, n’hésitez pas a partager votre avis dans les commentaires et moi en attendant je vous dis a bientôt sur LuminaDark: Entre ombres et lumières.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s