Avis livresque: « Le peuple silencieux. » de La dame de cendre.

Avis livresques, que trouverez vous dans cette catégorie ? Ici je vous parlerais des divers livres que je peux, ou que j’ai pue, lire au niveau spirituel, ésotérisme, parfois psychologie etc. Je ne vous parlerais que des ouvrages qui m’ont plu ou aider car je ne vois pas l’intérêt de véhiculer de la négativité envers le travail d’une autre personne.

Coucou tout le monde, nous voila de retour pour un nouvel avis livresque. Au programme du jour le livre « Le peuple silencieux. », de La dame de cendre, dont vous trouverez la couverture et le résumé ci dessous.

Le Peuple silencieux: Guide de la magie féerique dans les traditions et folklores celtiques par [La Dame de Cendre]

« Cet ouvrage est dédié aux énigmatiques créatures du « Petit Peuple ». De l’origine des « Fées » à leurs différentes étymologies, on découvre, au fil des pages, l’évolution dans le temps, de ces mythiques créatures. Grâce à sa connaissance des « Fées » et à ses expériences personnelles, l’auteure nous permet d’interroger la perception que les mythologies celtes, les folklores ultérieurs et les contes pouvaient avoir de ces mystérieux personnages. L’Autre Monde et les lieux dits « intermédiaires » sont emprunts de l’énergie vibrante des « Fées ». Véritable voyage initiatique, de l’île d’Avalon à Brocéliande en passant par les sites mégalithiques, l’histoire de la magie féerique et des sorcières est développée dans ce guide avec brio. L’auteure nous apporte les bases essentielles à la connaissance du peuple féerique en détaillant les grandes célébrations celtes. Elle facilite le passage de la théorie à la pratique en incluant à ce guide un glossaire, des recettes, des charmes et des rituels qui permettent au lecteur, avide de savoir, de découvrir l’univers de ces créatures de manière plus approfondie. »

Un livre a la fois complet et très bien écrit. La plume de l’auteure est fluide, agréable, sans fioritures, et va a l’essentiel sans pour autant omettre de partager un maximum d’informations, de très bonnes qualités et dûment sourcées. La dame de cendre fait parfois des raccourcis un peu généraliste a mon gout, mais vu le degrés de ses connaissances nul doute que ce n’est pas de la négligence mais plutôt par soucis de rendre ses écrits accessibles a tous et c’est chose réussite !

Les mythologies, faits historiques, et expériences personnelles se mêlent avec brio en un balais savamment mené et en juste équilibre. Point trop de ceci ou de cela, le dosage est juste parfait. Suffisant pour instruire, donner des bases, et inviter le lecteur/la lectrice a faire de plus amples recherches par lui/elle meme. Pour en finir avec la structure, j’ai été au combien soulager de voir que la partie pratique ne représente qu’une toute petite portion du livre, un simple chapitre et si vous me connaissez vous savez que je ne suis pas friande de ce genre de choses dans mes lectures bien que j’en comprenne la nécessité pour certain(e)s. !

J’ai beaucoup aimée que l’auteure revienne sur la dualité, le manichéisme, bien/mal que l’on a tendance a rattacher a telle ou telle créature. Chaque etre a le droit a sa personnalité propre, son individualité et le caractère qui va avec, les réduire a des cases sans leur permettre d’en sortir et parfaitement grotesque. Autre chose que j’ai énormément appréciée, c’est le point sur le coté soit disant « diabolique » du petit peuple véhiculer par les enlèvements d’enfants (Changelins.). La dame de centre rappelle avec brio, qu’a cette époque c’était le moyen d’expliquer toutes les malformations ou différences de certains enfants, cela permettait aussi l’infanticide avec une conscience propre pour les parents.

Comprenez bien que si ce n’était pas le petit peuple le responsable, c’est que c’était les parents qui avaient transmit malformations et autres et ça ce n’était pas bien vu. Le Changelin était la meilleure des excuses, vous abandonniez le nourrisson en foret, le destinant a une mort certaine, en vous disant que votre enfant lui vivez heureux auprès des fées .. Mouais ! Bref, ne jugeons pas les mœurs et croyances d’une autre époque. Tout ça pour dire que quand on veut se référer a l’histoire pour parler du « petit peuple », il vaut mieux en comprendre l’époque avant d’en tirer des conclusions toutes faites et les partager massivement sur les réseaux sociaux.

Si je ne devais citer qu’un bémol, ce serait la position de l’auteure qui affirme, telle une vérité absolue, que les offrandes sont obligatoires. Non, juste non, cela est question de croyances et d’expériences personnelles. Voila et pour finir, l’ouvrage comporte un glossaire et une bibliographie bien fournie. Cette dernière est pourvue de références tant Françaises qu’Etrangères, un plus non négligeable. Une lecture que je recommande donc a tout les passionnés mais aussi aux simples curieux, nul doute que vous y apprendrez des choses. Si vous avez lu ce livre n’hésitez pas a partager votre avis dans les commentaires et moi je vous dis a bientôt sur LuminaDark: Entre ombres et lumières.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s